deus oculis
chapter one: the calm before the storm
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
                                                
Bon baisers
de l'Académie Ôda
Un jour j’ai simplement levé les yeux au ciel et j’en ai vu une - une goutte translucide, rougeâtre et laide, comme si quelqu’un avait finalement trouvé un moyen d’écorcher l’univers. Nul ne sait comment tout cela a commencé ni même pourquoi c’est arrivé, mais tout le monde se souvient de ce Noël Écarlate.

Inspiré par la saga X-Men, Psycho Pass, Tokyo Ghoul, et la dystopie.
Avatar 200*320, pas de minimum de lignes, NC-16
nom du partenairenom du partenairenom du partenairenom du partenaire

 :: i - Administration :: Préambule :: Annexes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Système IRIS
Messages : 100
Avatar : Deus Oculis.
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lun 17 Déc 2018 - 15:15
Les organisations politiques
Quelques idéologies et groupuscules
Le Clan Kobayashi
Le clan Kobayashi, fondé par Akane Kobayashi l’une des premières altérés médiatisés, était à l’origine un groupe de soutien aux altérés. Ils réunissaient des individus de tout horizon, des adolescents reniés par leurs proches en raison de leurs différences, des hommes et des femmes effrayés par leurs natures nouvelles, des citoyens qui, à mesure que le CCA prenait de l’ampleur, se sentait délibérément exclus de la société. C’est à la suite d’une tentative d’assassinat déjouée à l’encontre de l’investigateur du R.I et de l’obligation de recensement pour les altérés (cf. annexe sur les altérés) que Akane se fait publiquement connaître : une insoumission et un tempérament sanguin qui l’obligèrent à quitter la ville supérieure pour les non-zones, à défaut de croupir à Echnida. Très vite, ses premiers partisans la rejoigne et elle fonde le Klan, une violente milice persuadé que les altérés sont génétiquement supérieurs aux hommes et prêt à prendre les armes contre ceux qui tenteraient de les asservir. Formés au sacrifice, les membres du Klan ne répondent à aucune loi si ce n’est celle d’Akane Kobayashi et n’hésitent pas à s'engager, par intérêt personnel ou pour financer les actions du Klan, dans d'autres activités frauduleuses : meurtre, subornation et intimidation de témoins, chantage, extorsion, vol et recel, attaque à mains armées.
Il y a six mois le Klan lance "l’opération Sledgehammer" : deux attaques simultanés, la première visant à faire diversion auprès des forces de l’ordre et du CCA dans le 11ème arrondissement, la seconde ayant pour but de créer un climat de terreur lors des commémorations du 40ème anniversaire du Noël Écarlate. Le bilan officiel des victimes fait état de 130 morts et de 413 blessés hospitalisés, dont 99 en situation d’urgence absolue.

Vis Humanitatis
D'abord confidentielle et discrète, Vis Humanitatis, aussi connu sous le nom de "l’Humanité", a longtemps été considérée, aux yeux du public, comme une association ouvertement anti-altérés. Il s’agit en réalité d’une mouvance sectaire organisé autour d’un leader aussi charismatique que controversé, Nobuo Himawari, et suivant les préceptes du mystérieux Livre des Hommes. Les disciples de l’Humanité croient fermement que l’apparition des altérés fait parti des signes annonciateurs de la "Fin des Temps", comme l'annonce de nombreuses religions monothéistes et, qu’ils auraient un rôle à jouer pour ralentir sa course effrénée et ouvrir "les yeux des Hommes" pour citer Himawari.
Longtemps raillés par l'opinion publique et les médias en raison de leurs propos jugés "extrémistes et fantasques", les Humanistes ont malgré tout su s'accaparer l'attention et gagner en crédit suite à l'opération Sledgehammer en capitalisant sur la peur et l'incompréhension des tokyoïtes. Himawari multiplie les unes, interviews, apparitions télévisuelles et a vu son nombre de followers triplé en 6 mois sur les réseaux sociaux. Qui plus est, les dons à Vis Humanitatis se multiplient ces derniers mois.
Avec de plus en plus de nouveaux membres dans ses rangs, la secte organise de plus en plus d'actions virulentes et violentes, toujours ouvertement anti-altérés, sans que cela ne semble entacher l’engouement qu’elle génère ces derniers temps.

Seven Thorns Inn
Tandis que Augury, le clan Kobayashi, et plus récemment les disciples de Vis Humanitatis, se disputaient la scène médiatique et le devenir des altérés, un petit groupe d’entre eux se mit à désapprouver ses querelles incessantes et les répercussions qu’elles engendraient face aux plus démunis : insécurité, déni de justice, replis dans les non-zones, inégalités en tout genre... Tous étaient non recensés et, le plus jeune, Lee Jaewon, malgré sa fragilité apparente s'est très tôt imposé comme la pierre angulaire de ce groupuscule en raison de certaines prédispositions.
Aussi bien capable de rassembler des individus aux modes de vie différents à ses côtés que de s’en faire apprécier pour ses manières charmantes, il est aujourd'hui respecté de tous sans exception grâce au pacte de non agression qu’il négocia avec le clan Kobayashi et Augury. Il y a quelques années il fonde le Seven Thorns Inn, un refuge pour altérés sous couvert d’une auberge de jeunesse dans laquelle, entourés de ses premiers partisans, il vient en aide aux altérés non-recensés. En l'échange de quelques services (hébergement, vivres, vêtements de seconde main…) Augury et le Klan taisent la clandestinité des altérés que le Seven protège, malgré de nombreuses divergences d’opinions.
Si parmi les "leurs" ils sont décriés comme un ramassis d’altérés en tout genre, ils se considèrent davantage comme une grande famille dont les portes du Seven sont et resteront à jamais grandes ouvertes. Au Seven une aide sera toujours apportée à ceux qui la demande quand bien même vous décidiez de faire cavalier seul.

Augury
Apparu il y a une dizaine d’années à la suite du Kagawa Gate — une affaire politico-judiciaire portant initialement sur des soupçons d’expériences non déclarés sur des altérés et incriminant l’ex directeur médical de Vega Genomics de recel d'informations confidentielles, Augury est une mystérieuse organisation hacktivistes ayant pour but de divulguer, de manière anonyme, non identifiable et sécurisée, des documents témoignant d'une réalité sociale et politique, voire militaire, lié aux altérés qui serait cachée aux tokyoïtes. Si le CCA et les hautes autorités gouvernementales travaillent conjointement à l’identification de ses membres, les enquêtes en cours peinent à porter leur fruit. Pour l’heure, sept altérés ont été formellement identifiés par les forces de l’ordre et incarcérés sous haute surveillance à Echnida. Les altérés, dont l’appartenance à Augury est fondée et avérée, sont connus du grand public, des médias et du CCA sous leurs alias (cf. annexe sur les altérés) mais inidentifiables à cause des masques qu’ils revêtent lors de leurs apparitions médiatiques. Parallèlement à sa vocation initial, certains de ses membres sont liés à des actes terroristes.
Les membres les plus médiatisés d’Augury sont Anakim, chef de l’organisation, Backbone, bras-droit supposé d’Anakim et auteur du "Blackout", cyberattaque de grande envergure visant à détourner tous les canaux de diffusion de Tokyo dans le but d’émettre les fréquences radio du CCA en temps réel, et Mystic, liée au détournement d’un car de hauts fonctionnaires du CCA et à la prise d’otage de cinq d’entre eux, à elle seule, elle a récolté une rançon s’élevant à 97 470 900,00¥ (soit ≈ 900 000$).
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: i - Administration :: Préambule :: Annexes-
Sauter vers: